Abonné

Les campagnes métropolitaines, une affaire d’experts

Hugo Soutra
Les campagnes métropolitaines, une affaire d’experts

Aix Marseille Métropole

© Adobe/babelsberger

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les enjeux métropolitains émergent doucement, mais sûrement dans les campagnes des municipales 2020... Insuffisamment, toutefois, pour informer réellement les électeurs des évolutions institutionnelles en cours.

Les campagnes métropolitaines peinent encore à décoller. C’est peu dire que les controverses de fond sur la course à l'attractivité, l’augmentation des prix de l’immobilier comme des loyers, les inégalités socio-territoriales entre villes et quartiers d'une même agglomération, le boom démographique et l'étalement urbain des grandes villes, la congestion automobile, la pollution de l’air ou bien encore le manque d'espaces verts, ont du mal à percer dans les débats politiques locaux. Et pour cause : mis à part à Lyon, les scrutins municipaux continuent de faire l’élection intercommunale en 2020. Sans surprise, l'immense majorité des candidats continuent donc encore de mener des campagnes municipalo-centrées.

L'émergence d'un discours métropolitain

Un progrès notable doit toutefois être souligné par rapport aux élections locales de 2014 : plus aucun candidat aux municipales ne s’approprie sauvagement les compétences des métropoles en les municipalisant, ni ne passe sous silence leur existence d'ailleurs. Ce qui ne veut[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS