Le Salon des maires et des collectivités locales met en lumière les initiatives remarquables de collectivités territoriales

Plusieurs collectivités ou personnalités ont été primées au Salon des maires et des collectivités locales, à l'occasion du Congrès des maires 2011 du 22 au 24 novembre, pour la qualité des politiques publiques mises en oeuvre ou pour leur engagement dans la défense de l'intérêt général.

Prix des collectivités accessibles

Organisés par la Gazette Santé-Social et le Courrier des maires et des élus locaux, avec le soutien du site www.emploipublic-handicap.fr, les prix des collectivités accessibles www.prix-collectivites-accessibles.fr ont été remis, le 22 novembre 2011, au Salon des maires et des collectivités locales (SMCL).
Ces prix récompensent, en application de la loi du 11 février 2005, les réalisations innovantes des collectivités territoriales en faveur de l'accessibilité dans quatre catégories :
- transport,
- espace public-habitat,
- nouvelles technologies,
- emploi.

Sous le haut patronage du ministère de l'Ecologie, du développement durable, des transports et du logement, le jury*, présidé par Jean-Paul Delevoye, président du Conseil économique, social et environnemental (Cese), a récompensé les collectivités suivantes :

Catégorie espace public-habitat
Moins de 40.000 habitants : commune de Notre-Dame-de-Gravenchon (Seine-Maritime).
Plus de 40.000 habitants : commune de Beauvais (Oise)

Catégorie transports-déplacements
Moins de 40.000 habitants : communauté de Communes de Canal-Lirou (Hérault).
Plus de 40.000 habitants : communauté d'agglomération du Grand Dax (Landes).

Catégorie nouvelles technologies
Moins et plus de 40.000 habitants : ville et CCAS de Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Emploi
Moins et plus de 40.000 habitants : commune d'Orléans (Loiret).

Coups de cœur du jury
Moins de 40.000 habitants : commune de Frouard (Meurthe-et-Moselle)
Plus de 40.000 habitants : conseil général de la Dordogne

(*) composé de représentants des associations nationales d'élus locaux, du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP), du Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), de la Fédération française du bâtiment (FFB), de l'Association des paralysés de France (APF) et de personnalités qualifiées.

Prix Territoriaux

Les prix Territoriaux La Gazette-GMF visent à récompenser et à faire connaître les meilleures réalisations impliquant plusieurs métiers et services au sein d'une même collectivité locale. Menées collectivement, les actions récompensées ont nécessité la coordination et la collaboration de plusieurs administrations, métiers ou services. Toutes oeuvrent en faveur d'un service public local encore plus efficace. La 12e édition des prix territoriaux, qui a eu le 22 novembre 2011, a récompensé six collectivités territoriales.

  1. Syndicat mixte des transports en commun de Belfort : lancement du Pass Optymo
    Le syndicat mixte des transports en commun a lancé en janvier 2008 un concept innovant de post-paiement. Optymp est un système de post-facturation basé sur un suivi au plus juste des voyages effectués. Il s'agit d'un Pass gratuit, sans engagement et envoyé gratuitement à domicile. Le tarif est plafonné, de 9 à 31 euros par mois selon le profil de l'utilisateur.
    Les résultats sont au rendez-vous: +50% de la fréquentation (de 4,8 à 7 millions de voyageurs par an), +85% des voyages réalisés avec le Pass Optymo. De plus, en juillet 2009, le ticket de bus par SMS a été lancé.
  2. Communauté de communes de Brocéliande (Ille-et-Vilaine) : opération «Récup' Pneus»
    Cette opération vise à proposer aux agriculteurs de s'engager dans une démarche de collecte et de recyclage des pneus agricoles usagés. Le projet, mené en partenariat avec la chambre d'agriculture, a été conduit en décembre 2010 avec deux collectes organisées et la mise à disposition de bennes dans dix exploitations agricoles. Une subvention de 35 euros par tonne pour les agriculteurs a permis de récolter 209 tonnes de pneus agricoles usagés (l'objectif visé était de 150 tonnes à peine !). L'opération a été reconduite cette année.
  3. Conseil général de la Seine-Saint-Denis : dispositif d'accompagnement de collégiens temporairement exclus
    «Acte» est un dispositif départemental d'accompagnement de collégiens temporairement exclus de leur établissement scolaire. Les objectifs sont de prévenir le décrochage scolaire et favoriser la continuité éducative, permettre l'accompagnement individualité des jeunes et une meilleure compréhension de la sanction prononcée... Démarré sur l'année scolaire 2008-2009, le dispositif était au début expérimental avec le soutien de sept projets locaux d'accompagnement de collégiens en exclusion temporaire. Il totalise aujourd'hui 16 projets dans 47 collèges. 17 villes sont concernées et 677 collégiens accueillis. Les résultats sont là : plus de 77% des jeunes ayant bénéficié du dispositif qui n'ont pas reçu de nouvelles sanctions d'exclusion au cours de l'année (plus de 90% dans certains projets). Le dispositif bénéficie notamment d'un cofinancement du Fonds social européen de 200.000 euros, pour 2011-2013.
  4. Ville de Mérignac (Gironde) : création d'un outil de géolocalisation
    La création de cet outil de géolocalisation, baptisé "Léon", permet aux usagers de signaler un problème technique rencontré en ville, via leur ordinateur ou leur mobile. Depuis janvier 2011, les habitants peuvent signaler un problème vu en ville sur Merignac.com. Le dispositif indique précisément sur une carte où les services municipaux doivent intervenir. L'usager est ensuite prévenu par notification automatique dès que sa requête est résolue. Le dispositif marche (entre cinq et dix demandes traitées chaque jour) avec plus de 500 requêtes comptabilisées.
  5.  Conseil général du Cantal : promotion du télétravail
    Le département soutient et encourage le télétravail en externe : sept télé-centres (bientôt dix) pour 150 télétravailleurs. A cela s'ajoute une incitation au télétravail auprès des agents du conseil général comme mode de management innovant : projet d'expérimentation du télétravail au sein des services adopté en décembre 2009), 12 candidats ont été retenus pour l'expérimentation (cinq ont travaillé à domicile, six en réseau et un dans un télé-centre).
  6. Ville de Rouen : prix « Coup de cœur du Jury » pour l'organisation du festival, « Macadam and Co »
    Créé il y a quatre ans, le festival, « Macadam and Co » vise à sensibiliser les habitants aux problématiques des sans-abri et à les impliquer dans une démarche de solidarité. D'un jour à son lancement, ce festival dure à présent deux jours avec au programme : théâtre forum, témoignages, vente, exposition photos, concert, démonstrations d'artistes... Le thème de l'édition 2011, qui a eu lieu en septembre dernier, était « Les femmes sans-abri ». Tout au long de l'année, un travail est effectué pour préparer les témoignages, les poèmes, prendre des photos et encourager les personnes à participer au théâtre forum. Le festival associe pas moins de 40 partenaires dont de nombreuses associations. Un de ses buts est justement de donner plus de visibilité à leur travail comme à l'implication des bénévoles.

Prix du concours vivre ensemble

Organisé par Icade, et parrainé par le ministère des Solidarités et de la Cohésion Sociale, le concours «vivre ensemble aujourd'hui et demain» vise à valoriser des réalisations exemplaires et des idées innovantes à «haute qualité du vieillissement», c'est-à-dire favorisant une vie partagée entre les différentes générations. Concours ouvert aux pays francophones, il a pour vocation de diffuser les idées innovantes et bonnes pratiques reproductibles.
Parmi les partenaires du concours : la Caisse des dépôts, la Gazette Santé-Social ou Agevillage.com.

Remis pour la deuxième fois, les prix du concours vivre ensemble, remis par Roselyne Bachelot, ministre des Solidarités et de la cohésion sociale le 22 novembre 2011 au Salon des maires et des collectivités locales, ont récompensé sept initiatives.

  1. Catégorie idée innovante : Charte «Rhône + Vivre chez soi» (conseil général du Rhône)
    Le département a mis en place un programme pour développer l'habitat adapté sur son territoire par l'intermédiaire de la Charte «Rhône + Vivre chez soi». Elle permettra non seulement aux personnes dépendantes de profiter de logements adaptés à leurs problématiques mais contribuera également au développement des services à domicile et favorisera l'aménagement de son territoire.
  2. Réalisation exemplaire (ex-aequo) : Voisinage (petits frères des pauvres)
    Mise en relation des habitants d'un même quartier avec des personnes âgées isolées à l'aide d'un support web entièrement dédié et sécurisé et d'un portage associatif
  3. Réalisation exemplaire (ex-aequo) : Vallis Aurea, un Ehpad, foyer de développement territorial et de bien-vivre intergénérationnel (Arepa)
    Le résident de Vallis Aurea (EHPAD et logement-foyer situé au cœur du bourg) est un citoyen à part entière de Saint-Sorlin-en-Valloire (18.00 habitants). Il continue à tisser des relations interpersonnelles et intergénérationnelles au sein du territoire. Ensuite, il ne partira jamais seul. L'établissement n'est pas un ghetto mais un outil technique ouvert sur la localité qu'il contribue à animer. Il bénéficie de la valeur ajoutée du personnel impliqué dans la protection de la vulnérabilité, animé par le respect de la personnalité au service de laquelle il se dédie.
  4. Réalisation internationale : Habitat 1460 (La Traversée, Québec)
    Projet ambitieux et novateur d'habitations qui permet de créer un milieu de vie communautaire où vivent des personnes âgées autonomes, d'autres en perte d'autonomie, des familles, de jeunes couples et des familles monoparentales. Ce milieu de vie se situe en plein cœur d'un quartier populaire, à Montréal.
  5.  Prix coup de cœur : Diagnostic communautaire de la commune de Gland (Pro Senectute, Suisse)
    Diagnostic communautaire auprès des personnes de plus de 55 ans au cours de l'année 2010 dans le but d'établir un état des lieux de leur qualité de vie. Ce projet proposait une méthodologie innovante : toutes les étapes (entretiens, analyse, forum, rapport) ont été co-construites par les habitants aînés, les partenaires associatifs ainsi que les autorités de la ville.
  6.  Prix coup de cœur : Bien Vieillir Ensemble (Think tank architecture)
    Conception de logements adaptés et adaptables pour les séniors, suivant une organisation urbaine et architecturale et permette de mutualiser les services et les fonctions et de favoriser la mixité générationnelle.
  7. Encouragements du jury : foyer d'activité sociale «Fas Res» : accueil social pour personnes âgées (foyer du Ségala)
    Le foyer d'activité sociale (FAS) à destination des personnes âgées ou handicapées est un lieu de vie et d'animation dans le but de maintenir actifs et acteurs les seniors de notre territoire le plus longtemps possible à domicile et de fournir aux aidants familiaux des espaces / temps de répit. L'échange et le partage du vécu constitue le principal vecteur des activités.

Prix de l'éthique

Organisé par "la Lettre du cadre territorial", ce prix récompense une personnalité pour son engagement ou ses prises de position, dans ou hors milieu territorial, pour la défense de valeurs fondamentales : tolérance, respect des libertés individuelles, solidarité, égalité de chacun devant le service public, défense de l'intérêt général. Cette année, la lauréate est le Docteur Irène Frachon (voir l'article de La Lettre du cadre).

X. B et P. P.-S.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS