Abonné

Le regroupement pédagogique intercommunal, comment ça marche ?

Auteur associé
Le regroupement pédagogique intercommunal, comment ça marche ?

Ecole

© Adobe/ helenedevun

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La compétence scolaire peut être exercée par la commune seule lorsque cet échelon est considéré comme pertinent dans le contexte local, mais également dans le cadre d’un regroupement pédagogique intercommunal (RPI), selon différentes modalités.

Par Mélissa Goasdoué, avocate au Barreau de Paris

1 - Les conditions du recours au RPI

Le RPI (code de l’éducation, art. L. 212-2) est une décision de restructuration du réseau scolaire qui ne relève pas de la seule compétence communale dès lors qu’il affecte les emplois d’enseignant et l’organisation du transport scolaire. Les communes peuvent être libres ou tenues de l’instituer.

Création. Donnant lieu à une concertation étroite avec l’inspecteur d’académie-directeur des services départementaux de l’éducation nationale (IA-Dasen) chargé d’implanter et de retirer les emplois d’enseignant, et l’autorité compétente sur l’organisation et le financement du transport scolaire, le RPI ne peut être supprimé que par l’autorité compétente de l’État.

RPI facultatif. Les communes peuvent se regrouper dans un RPI « concentré » lorsque tous les niveaux de classes sont rassemblés sur un seul site, ou « dispersé » lorsque les différents niveaux sont répartis sur plusieurs[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS