Abonné

« Le numérique permet d’intégrer différents systèmes, des métiers habituellement étanches »

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
« Le numérique permet d’intégrer différents systèmes, des métiers habituellement étanches »

Stéphane Lelux, cofondateur du programme de « transformation des services urbains et réseaux numériques » (Villes 2.0)

© F. Calcavechia / Le Courrier

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les réseaux de fibre optique qui seront achevés d’ici dix ans transforment notre société, comme tous les outils à travers l’histoire, explique Stéphane Lelux, cofondateur du programme de « transformation des services urbains et réseaux numériques » (Villes 2.0) avec la Fondation internet nouvelle génération (Fing), en optimiste résolu de l’innovation numérique

Comment les réseaux numériques influent-ils sur la société ?

Ce que les « tuyaux » rendent possible, c’est la transformation de la société et, au-delà, de l’homme lui-même. Comme ce fut le cas pour le silex biface pendant la préhistoire, l’outil numérique nous permet d’évoluer. Mais l’être humain est paradoxal... Alors qu’il ne peut pas se passer du numérique, devenu indispensable comme la crise l’a montré, il le critique et il le craint : effets supposés des ondes électromagnétiques, perte de lien social, violation de la vie privée... Je pense qu’il ne faut être ni technophile ni technophobe, mais qu’il faut simplement fixer des règles pour un bon usage du numérique. Et dépasser ces paradoxes, plutôt que de vouloir arrêter les progrès de la société, qui ne sont jamais linéaires.

Lire aussi : Territoire intelligent : une gestion numérique… et[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS