Abonné

Le « millefeuille » territorial et les dépenses sociales dans le viseur d’Emmanuel Macron

Aurélien Hélias
1 commentaire

1 commentaire

Rvl42600 - 28/08/2023 09h:43

Bonjour, effectivement la France fait trop de social pour les cabinets de consultants, 45 milliards en 3 ans. Mais aussi trop de social pour les patrons d'entreprises 157 milliards d'€ par an. Alors il faut réagir. Vérifier à quoi sert cette bonté sociale .

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Le « millefeuille » territorial et les dépenses sociales dans le viseur d’Emmanuel Macron

© capture écran facebook Elysée

Pour lire l'intégralité de cet article,

abonnez-vous au Courrier des Maires - édition Abonné

Pour lire l’intégralité de cet article, tester gratuitement le Courrier des Maires - édition Abonné

Dans son interview de rentrée au Point, le président de la République s’en prend au trop grand nombre de « strates » dans les collectivités, un dossier qui pourrait faire l’objet d’un référendum parmi d’autres sujets. Le chef de l’Etat veut également s’attaquer aux « dépenses sociales » mais semble vouloir préserver les services publics, sans toucher au nombre de fonctionnaires. Ce qu’il faut retenir.

[Actualisé au 28 août] Souffler le chaud et le froid. Tandis que la ministre des collectivités locales, Dominique Faure, multiplie les interventions médiatiques pour annoncer, un jour, un futur statut de l’élu, un autre, la revalorisation des indemnités des maires, Emmanuel Macron prend le contre-pied dans son interview de rentrée au Point sur ce dossier de l’action publique locale. « Nous devons poser la question de l’organisation territoriale, qui est confuse et coûteuse, et dilue les responsabilités. On voit bien qu’entre les communes, les départements et les régions, on a trop de strates et un problème de clarté des compétences. Ces sujets aussi doivent pourvoir être mis sur la table à la rentrée », annonce-t-il.

Certes, l’évocation d’une refonte de l’action publique locale n’est pas nouvelle dans le discours du président[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Les métropoles réclament la part du lion des futurs milliards de la planification écologique

Les métropoles réclament la part du lion des futurs milliards de la planification écologique

En conclusion de leurs assises à Angers le 22 septembre, les maires de grandes villes réunis sous la bannière de France urbaine l’ont martelé : leurs collectivités doivent bénéficier de la majorité des investissements de l'Etat...

Les collectivités ont les reins suffisamment solides pour financer les transitions selon la Banque Postale

Les collectivités ont les reins suffisamment solides pour financer les transitions selon la Banque Postale

Statut de l’élu : Dominique Faure annonce une future « loi d’orientation des collectivités »

Statut de l’élu : Dominique Faure annonce une future « loi d’orientation des collectivités »

Les maires de banlieue mettent la pression sur le gouvernement

Les maires de banlieue mettent la pression sur le gouvernement

Plus d'articles