Abonné

"Le grand débat permet aux maires de prendre le pouls de leurs communes à un an des élections"

Hugo Soutra

MartialFoucault

© MF

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

A douze mois des municipales 2020, le Cevipof compte parfaire sa connaissance de « l’état d’esprit » des maires. Son directeur, Martial Foucault, retournera prochainement leur poser des questions. Sans attendre, il s’arrête sur ce que change, d’ores et déjà, la crise des gilets jaunes pour les élus locaux.

Vous diriez-vous « heureux » d’occuper la fonction de maire ? Êtes-vous satisfaits de votre vie, au-delà des mandats politiques que vous exercez ? A l’approche des élections municipales, le Cevipof (Sciences-Po Paris) ne compte pas s'arrêter à sa dernière étude automnale sur une possible « crise des vocations » qui couverait chez les élus locaux. Les chercheurs de ce laboratoire comptent bien poursuivre leurs travaux et en apprendre plus sur « l’état d’esprit » des maires, qu'ils soient abattus ou déterminés, exercent en milieu rural ou urbain, etc. En attendant la réactualisation de leurs précédentes recherches, son directeur, Martial Foucault, fait le tour de l’actualité politique et s’arrête sur la crise des Gilets Jaunes et ce qu’elle change pour les élus locaux à l’approche des municipales 2020.

Craignez-vous toujours une crise des vocations lors des municipales 2020 ?

Beaucoup ont résumé la[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS