Le gouvernement s’engage à sécuriser le secteur associatif

Denis Solignac
Le gouvernement s’engage à sécuriser le secteur associatif

Le Mouvement associatif, accueil internet

© lemouvementassociatif.org

Sécurisation des financements, renforcement des relations avec les pouvoirs publics, valorisation de l’engagement associatif… Les propositions du rapport parlementaire sur l’avenir des associations, présentées le 20 novembre par les députés Alain Bocquet (PC) et Françoise Dumas (PS), ont été reçues cinq sur cinq par le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Patrick Kanner.

« J’ai reçu un rapport parlementaire sur les difficultés rencontrées par le monde associatif. J’y suis très sensible et (…) nous allons prendre des mesures pour y remédier tant que possible », a affirmé le ministre, le 25 novembre, à l’occasion de la présentation des résultats du Baromètre AME-Gazette-Courrier des maires sur les relations entre les collectivités et les associations.

Sécuriser la contractualisation

Le gouvernement, comme le Mouvement associatif (Cf. site du Mouvement associatif, qui représente plus de 600 000 associations, l’engagement associatif ayant été déclaré Grande cause nationale 2014.), tablent notamment sur la déclinaison locale de la « charte des engagements réciproques », signée le 14 février 2014, pour sécuriser la contractualisation entre les collectivités et le secteur associatif.

Patrick Kanner a également rappelé que la loi du 31 juillet 2014 relative à l’économie sociale et solidaire (Loi n° 2014-856 du 31 juillet 2014 relative à l'économie sociale et solidaire.) « offre une avancée, en terme de sécurisation des financements, qui est la définition de la subvention », tout en favorisant les conventions pluriannuelles d’objectifs entre les acteurs.

Recevez vos newsletters gratuitement

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

Changer de regard sur la vieillesse, un enjeu d’autonomie et d’inclusion

La pyramide des âges ne ment pas. En 2040, les plus de 75 ans représenteront 15% de la population française. Tant mieux, nous disent des associations représentant les seniors, des chercheurs et des élus en charge des personnes âgées,...

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Réforme des retraites : vent de colère dans les villes petites et moyennes

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

Deux parlementaires chargés de doper les Maisons France services

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

La prévention, ce talon d'Achille des politiques du vieillissement

Plus d'articles