Abonné

Le bistrot de campagne, enjeu de vitalité

Aurélien Hélias
Le bistrot de campagne, enjeu de vitalité

Bistrot de village

© AdobeStock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Programme « 1 000 cafés », « Bistrots de pays », cafés associatifs.… Les initiatives se multiplient pour créer ou sauver les derniers bistrots ruraux, essentiels à la vie sociale du village. Mais le maire reste souvent la cheville ouvrière de ces projets.

Il est loin le temps où chaque commune comptait de nombreux cafés… Si la France avait 500 000 bistrots en 1900, il n’en restait plus que 40 000 en 2017 selon l’Union des métiers et des industries de l’hôtellerie. Et désormais, 26 000 communes en sont dépourvues… Divers acteurs sont au chevet de ce patrimoine en péril. En septembre 2019, le Groupe SOS, spécialisé en économie sociale et solidaire, a lancé un appel à projets auprès de 32 221 communes de moins de 3 500 habitants sans café ou menacés de fermeture. Plus de 800 élus ont répondu, dix cafés ont ouvert à ce jour dont celui de Tresson. « On crée un écosystème à quatre composantes : habitants, élus, gérant et programme “ 1 000 cafés ” », détaille Sophie Le Gal, directrice du programme. Le groupe, en partenariat avec la commune, recrute un gérant, incite à développer un café multiservices (restaurant, dépôt de pain, tabac, journaux, épicerie…) et, sans imposer de franchise, assure des économies[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS