Abonné

La vidéo-protection à plusieurs communes : moins cher mais pas simple !

La vidéo-protection à plusieurs communes : moins cher mais pas simple !

© Flickr-CC-F.Bisson

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Face à la nécessité de disposer de moyens humains et financiers, le regroupement de collectivités gagne du terrain en matière de vidéo-protection. Une démarche détaillée le 30 juin lors du Salon de l’association des maires d’Ile-de-France (AMIF) à Paris… et parfois décrite comme un parcours du combattant par les élus.

Si on ne peut pas le faire tout seul, regroupons-nous ! La vidéo-protection, dont les caméras filment la voie publique et les lieux ouverts au public (rue, gare, centre commercial, zone marchande, piscine, etc.), s’invite régulièrement dans les débats politiques et médiatiques. Mais toutes les collectivités n’ont pas les moyens financiers et humains de concrétiser. « Si nous sommes tous autour de cette table, c’est parce que l’on pense que la vidéo-protection est un atout », a constaté Brice Rabaste, maire de Chelles (Seine-et-Marne) lors des travaux de la commission prévention sécurité au salon de l’Association des maires d’Ile-de-France (AMIF), à la Porte de Versailles.

Traiter les problèmes un par un

Les administrés qui veulent être protégés estiment que c’est au maire de créer les conditions de leur tranquillité. Toutefois, ces derniers n’ont pas les mains libres. À Croissy-sur-Seine (Yvelines), le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Jeunesses : l'urgence de tracer un horizon

Jeunesses : l'urgence de tracer un horizon

A l'été 2021, le gouvernement dégainait son plan « 1 jeune, 1 solution » à base de compensation de charges pour les employeurs embauchant des moins de 25 ans, 100 000 nouvelles formations qualifiantes, le retour des contrats aidés...

01/12/2022 | SocialEmploi
Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

Comment va fonctionner « l’amortisseur électricité » au 1er janvier 2023

En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En proie à l'ubérisation, les villes feront-elles plier les plateformes numériques et l'Etat ?

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

En Touraine, une transition énergétique citoyenne

Plus d'articles