Abonné

La transparence de la vie publique

Auteur associé
La transparence de la vie publique

CDM309_50Questions

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La retentissante affaire Cahuzac, début 2013, a été présentée de façon quasi unanime comme élément déclencheur d'une dynamique de renforcement de la transparence de la vie publique. Celle-ci s'est traduite par le vote de plusieurs lois au cours des dernières années. Mais en raison de la multitude des interventions du législateur, il n'est pas aisé de recenser l'ensemble des mesures nouvelles qui contribuent à la transparence de la vie publique. Les 50 questions-réponses qui suivent identifient les principales innovations en la matière, issues notamment des textes adoptés depuis la loi Transparence de la vie publique du 11 octobre 2013 jusqu'à la récente loi « Sapin 2 » du 9 décembre 2016. La transparence et son impact sur les obligations des élus locaux et de leurs collectivités peuvent se décliner selon trois axes : la garantie d'information aux citoyens sur l'action publique, la recherche de probité et d'impartialité des responsables publics et enfin l'exemplarité des candidats et des élus. Sur le fondement de l'article L.2131-11 du CGCT, le juge administratif est régulièrement confronté à la question de légalité d'une délibération à raison de la reconnaissance potentielle de la qualité de conseiller intéressé à l'affaire[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS