Abonné

La réforme du stationnement, un levier pour rendre les centres-ville plus attractifs ?

Nathalie Da Cruz
La réforme du stationnement, un levier pour rendre les centres-ville plus attractifs ?

parking

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

En février, plusieurs associations d’élus ont rappelé aux 800 communes concernées par le stationnement payant que la décentralisation entrait en vigueur le 1
er
janvier 2018. L’occasion de faciliter la mobilité en centre-ville ?

« Il faut améliorer le service public du stationnement payant qui, pour moi, est l’ami des commerçants, car il favorise la rotation des véhicules. »

Philippe Buisson, maire (PS) de Libourne et président de la CA du Libournais (Gironde) : "La réforme du stationnement est positive, parce qu’elle nous oblige à repenser notre politique du stationnement payant et à améliorer nos outils. A Libourne, le paiement était respecté à 50 %, mais il a baissé au cours des dernières années en raison de travaux. Résultat : les recettes ont fondu de 30 %. Avec la réforme, nous allons garder nos horodateurs, mais changer le logiciel et proposer de nouvelles fonctionnalités : paiement par carte bleue, sans contact, par smartphone…

La commodité pour les usagers est essentielle. Nous allons aussi revoir notre zonage et nos tarifs pour les rendre plus lisibles : il n’y aura plus que deux zones. Le forfait de post-stationnement (FPS) sera certainement fixé à 17 euros, comme l’amende pénale. Il faut[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS