Abonné

La fonction publique, terrain glissant et pomme de discorde de l’élection présidentielle

Nathalie Perrier
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

La fonction publique, terrain glissant et pomme de discorde de l’élection présidentielle

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

C’est un des marronniers des élections présidentielles : les effectifs de la fonction publique. Pour autant, si depuis plusieurs semaines, les candidats se déchirent à coup de petites phrases sur la question de la réduction - ou non -  du nombre de fonctionnaires, ils n’ont pour l’heure pas dressé de  programme d’ampleur pour réformer la fonction publique, notamment la FPT.

 

Ils sont loin d’être au cœur du débat, mais ils n’en sont pas moins une des pommes de discorde. Quinquennat après quinquennat, les fonctionnaires continuent d’être un sujet de campagne électorale sensible, une ligne de démarcation gauche-droite sur laquelle les candidats s’affrontent en prenant garde de ne pas se brûler les ailes.

Valérie Pécresse a été la première à oser lancer le débat, dès l’automne 2021, lors de la campagne pour désigner le candidat du parti Les Républicains (LR) en promettant de supprimer 200 000 postes « dans l’administration administrante de l’État et des collectivités locales » en cinq ans et d’en créer 50 000 « pour servir les missions essentielles de l’État (l’éducation nationale, la police, la justice avec notamment des postes de greffiers ou encore l’hôpital avec des postes de soignants). » En[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Réélu avec plus de 58 % des voix, Emmanuel Macron promet « une méthode refondée »

Réélu avec plus de 58 % des voix, Emmanuel Macron promet « une méthode refondée »

Le chef de l’Etat a été réélu le 24 avril avec plus de 58 % des voix face à Marine Le Pen. Le président de la République a promis dans son discours de victoire « une méthode refondée » et s’est adressé aux abstentionnistes, plus de 28 %...

Les maires de France au rendez-vous du soutien à l'Ukraine

Les maires de France au rendez-vous du soutien à l'Ukraine

Comment se saisir de « Logement d’abord » au profit de son territoire

Comment se saisir de « Logement d’abord » au profit de son territoire

Elus et experts passent au crible le programme « Logement » de six candidats

Elus et experts passent au crible le programme « Logement » de six candidats

Plus d'articles