Abonné

La dune du Pilat, victime écologique de son succès

Aurélien Hélias
La dune du Pilat, victime écologique de son succès

La Dune du Pilat et son escalier

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La dune du Pilat attire chaque année plus de deux millions de visiteurs dont un tiers sur les seuls mois de juillet et août. Une surfréquentation qui a des répercussions sur la vie locale et fragilise le milieu dunaire…

«On la monte à pied ou par les escaliers ? » Sur les 160 mar- ches qui permettent de rejoindre le sommet de la dune du Pilat, les visiteurs sont à la queue leu leu, ce 15 août 2019. En contrebas, le parking affiche complet. Un scénario plutôt habituel en cette saison. Chaque année, ce « Grand site de France » attire près de deux millions de personnes dont 525 000 sur le seul mois d’août ! Une surfréquentation qui perturbe la circulation, retentit sur la vie des locaux et pourrait fragiliser le milieu dunaire.

Située à l’entrée du bassin d’Arcachon, la dune culmine à 106,4 mètres et s’étire sur trois kilomètres de long et 600 mètres de large. Un site exceptionnel qui attire toujours plus de touristes, génère 13 millions d’euros de retombées économiques directes (168 millions indirectes) et… inquiète les associations écologistes ! « Sans contrôle et sans limite, d’ici quelques années, nous atteindrons les trois millions de visiteurs, prédit Jacques Storelli, président de la Coordination environnement[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS