Abonné

La contractualisation avec les familles pour lutter contre les bidonvilles à Strasbourg

Rouja Lazarova
La contractualisation avec les familles pour lutter contre les bidonvilles à Strasbourg

Bidonville

© A. Feigeles [CC BY-SA 4.0 via Wikimedia Commons]

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Face à l’installation de Roms originaires des pays de l’Est dans des campements illicites, la ville a engagé une politique volontariste d’accompagnement et de parcours d’insertion pour les sortir définitivement de la rue. Et ainsi résorber les bidonvilles. Adjointe au maire de Strasbourg, en charge de l’action sociale territoriale depuis 2008, Marie-Dominique Dreyssé, également conseillère déléguée au développement à la gestion de l’hébergement d’urgence à l’Eurométropole, décrypte cette initiative.

En 2008, alors qu’elle rejoint les rangs de la majorité et se voit confier la délégation des politiques de solidarité, Marie-Dominique Dreyssé, élue municipale depuis 2001, se saisit de la question des campements illicites nichés aux abords du centre-ville, sous une bretelle d’autoroute. Ils sont majoritairement occupés par des Roms de Bulgarie et de Roumanie, nouveaux membres de l’Union européenne. La misère interpelle cette femme venue en polique « portée par une exigence de justice sociale ». Enfant de mai 1968, militante de terrain, elle ne peut supporter de voir ces personnes démunies occuper l’espace public, mais, contrairement à l’ancienne majorité, elle refuse d’engager l’épreuve de force pour les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS