Abonné

L’organisation, clé du pouvoir des intercos

jmoulin

Sujets relatifs :

, ,
L’organisation, clé du pouvoir des intercos

Page-garde-PLUi

© CC Rohrbach-lès-Bitche

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Fiscalité, compétences, réorganisation des services : dans le marathon de décisions à prendre pour accompagner la création des intercos, le maître mot est l’anticipation. Mais avant toute chose, il faudra établir des priorités.

De nombreux chantiers attendent les EPCI qui fusionnent (45 %). La gouvernance, la fiscalité, les compétences, les ressources humaines, les documents stratégiques et les relations avec les entités satellites comptent parmi les priorités des deux premières années. Si on leur accorde jusqu’à la fin du mandat, en 2020, la course d’obstacles commence tout de suite, avec l’élection du président - la date butoir est le 27 janvier. Puis toute une série de délibérations devront être prises, notamment en matière institutionnelle et fiscale, afin de tenir les délais d’harmonisation des compétences supplémentaires et de définition de l’intérêt communautaire, dont la fin est prévue pour le 1er janvier 2019.

La CC du Pays rethélois a déjà donné, avec ses 30 307 habitants. Et son expérience s’avère porteuse d’enseignements : lors de la mise en œuvre, en 2014, de l’ambitieuse carte intercommunale des Ardennes, quatre EPCI regroupant 65 communes avaient fusionné. « Nous avions organisé des groupes de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS