Abonné

« L’exécutif veut déléguer aux collectivités la gestion de prestataires privés de services »

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
« L’exécutif veut déléguer aux collectivités la gestion de prestataires privés de services »

Luc Rouban, chercheur au Cevipof

© P. Marais/ Le Courrier

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Fin connaisseur de la fonction publique, le politologue Luc Rouban (Cevipof) décrypte les annonces de l'exécutif, tant sur le possible revirement du Gouvernement sur les 120 000 suppressions de postes que sur la volonté clamée de Matignon de réaffecter des fonctionnaires dans les territoires pour redynamiser les services publics locaux.

Le gouvernement reviendra-t-il vraiment sur la suppression de 120 000 postes de fonctionnaires ?

Les objectifs principaux de l’exécutif de réduire le déficit public et de réforme de la fonction publique sont toujours d’actualité. Dire que cela n’est pas un objectif en soi relève plus de la stratégie de communication : les réformes en cours aboutiront de facto à une réduction des effectifs. C’est une manière habile de tourner le dos à la décriée révision générale des politiques publiques (RGPP).

L’exécutif pourra-t-il tenir la promesse de davantage de fonctionnaires de guichet, sur le terrain ?

Les agents de terrain sont surtout de catégorie C, hors il n’y en a pas beaucoup dans la fonction publique d’Etat… Plus vraisemblablement, l’Etat, tout en continuant son mouvement de recentralisation financière, va continuer de transférer des missions vers les collectivités où plus d’agents sont[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS