Abonné

L’exécutif tente de ranimer le Conseil national de la refondation et les CNR territoriaux

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’exécutif tente de ranimer le Conseil national de la refondation et les CNR territoriaux

Pour lire l'intégralité de cet article,

abonnez-vous au Courrier des Maires - édition Abonné

Pour lire l’intégralité de cet article, tester gratuitement le Courrier des Maires - édition Abonné

Emmanuel Macron et Elisabeth Borne accueilleront le 7 septembre à l’Elysée la troisième session plénière du Conseil national de la refondation qui a jusqu’à maintenant laissé nombre de participants sur leur faim. Objectif : redonner un contenu concret aux CNR thématiques désormais achevés, de la santé à l’éducation en passant par la jeunesse et le « bien vieillir », et revivifier les CNR territoriaux. Le tout alors que les initiatives et dispositifs de consultation se multiplient...

Syndicats qui boycottent, partis politiques pour le moins frileux, « concurrence » des autres initiatives de consultation, premières pistes décevantes au goût des parties prenantes, rapporteur général sur le départ... Lancé à l’automne 2022, le Conseil national de la refondation est peu à peu tombé en disgrâce auprès de ceux invités par l’exécutif à y participer. Ce dernier tente de de ranimer la flamme en organisant ce jeudi 7 septembre à partir de 10 h une nouvelle et troisième session plénière du CNR à l’Elysée, en présence tant du chef de l’Etat que de la Première ministre. « L’enjeu demain, c’est de faire un premier bilan depuis le point d’étape 12 décembre 2022 et de préciser les intentions du gouvernement sur les propositions des CNR[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

La réserve parlementaire fera-t-elle son retour en faveur des petites communes ?

La réserve parlementaire fera-t-elle son retour en faveur des petites communes ?

Soutenus par des élus locaux dont ceux de l’Association des maires de France, des députés et des sénateurs mènent un actif combat pour la renaissance de la réserve parlementaire, afin que les parlementaires puissent à nouveau, à...

Budget 2024 : le Comité des finances locales juge que le compte n’y est pas

Budget 2024 : le Comité des finances locales juge que le compte n’y est pas

Les RER métropolitains érigés par Emmanuel Macron en porte-drapeaux de « l’écologie à la française »

Les RER métropolitains érigés par Emmanuel Macron en porte-drapeaux de « l’écologie à la française »

La poussée du RN et de LFI aux sénatoriales, ces « signaux faibles » qui bousculent la Chambre haute

La poussée du RN et de LFI aux sénatoriales, ces « signaux faibles » qui bousculent la Chambre haute

Plus d'articles