Abonné

L’éternel retour du conseiller territorial agite le Landerneau des élus locaux

L’éternel retour du conseiller territorial agite le Landerneau des élus locaux

© Région Grand Est

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Promesse de campagne du candidat Macron reprise par Elisabeth Borne, le conseiller territorial verra-t-il le jour ? Face à ses contours flous, les élus redoutent une perte de proximité et un agenda ingérable. Et restent partagés sur la réduction du nombre d’élus, à l'heure où l'on dénombre 4 058 conseillers départementaux et 1 758 conseillers régionaux maillent le territoire.

 

Promu par Nicolas Sarkozy pour ne plus faire qu’un du conseiller général et du conseiller régional dans le cadre de la loi du 16 décembre 2010, le conseiller territorial n’avait pas résisté au changement de majorité parlementaire. Sans autre forme de reproche que d’avoir été couché sur le programme électoral de son prédécesseur à l’Elysée, François Hollande avait enterré cette réforme imaginée dès 2001 afin de mieux coordonner compétences et stratégies des deux collectivités. Ainsi, ce symbole de la réforme territoriale fut-il enterré avant même d’avoir ­poussé son premier cri.

Le 18 mars dernier, cet élu à la double casquette – qui siégerait à la fois au département et à la région – a été ressorti des cartons en pleine campagne présidentielle par le candidat Macron. Contrairement à François Fillon qui envisageait de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Il y a dix ans encore, les petites et moyennes villes apparaissaient à peine sur les cartes des réseaux de franchises ou succursalistes. Les temps ont changé et les communes n’hésitent plus à proposer des services cousus main pour se...

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

Action Cœur de ville : Sénat et Cour des comptes pointent une évaluation insuffisante

Action Cœur de ville : Sénat et Cour des comptes pointent une évaluation insuffisante

Plus d'articles