Abonné

L’élu employeur à l’aube d’une nouvelle gestion

Aurélien Hélias

Moindres ressources, administrations recomposées, nouveau régime indemnitaire, projet de décorrélation du point d’indice.… Les changements actés et à venir vont transformer le rôle d’employeur territorial.

Certes les concours financiers de l’Etat aux collectivités ne baisseront pas en 2018. Le gouvernement s’y est engagé dans le projet de loi de finances. En contrepartie, les 319 plus gros employeurs territoriaux devront limiter la hausse de leurs dépenses de fonctionnement à 1,2 % par an pendant cinq ans, peut-être même inflation comprise… Si les termes exacts de ce pacte financier restent à préciser, il ne fait aucun doute qu’il poussera les élus concernés à accentuer les efforts en matière de gestion des ressources humaines.

Capacité d’adaptation

En quelques années, la contrainte budgétaire est devenue l’alpha et l’oméga des politiques RH. Un défi pour les employeurs : optimiser les effectifs en évitant la surchauffe des agents. Leurs meilleurs alliés ? La prospective, l’anticipation et l’accompagnement. Même si les décisions prises au sommet de l’Etat peuvent venir saper, sans crier gare, les efforts de rationalisation. La baisse des emplois aidés, annoncée en plein été, en est l’illustration parfaite.

«[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS