Abonné

L’art délicat de gérer les relations avec l’Etat dans les territoires

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
L’art délicat de gérer les relations avec l’Etat dans les territoires

Préfecture

© Wikimedia-CC-F.Cardenas

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Indispensable pour la conduite des politiques publiques sur les territoires, l’action concertée des collectivités et des représentants de l’Etat, préfets et services déconcentrés, repose avant tout sur la confiance. Mais les petites communes regrettent que les services déconcentrés se comportent davantage en "gendarmes" qu'en partenaires locaux...

Nombreuses sont les politiques publiques locales qui imposent une coopération entre Etat et collectivités. Pourtant, malgré la volonté affichée par les gouvernements successifs de travailler main dans la main avec les élus locaux, les difficultés à s’entendre persistent. « On a vu grandir une inadéquation entre les besoins des territoires, les lois et la capacité donnée aux élus de les mettre en œuvre », constate Nelly Tocqueville, sénatrice de la Seine-Maritime et conseillère de la métropole Rouen Normandie.

Ce qui n’empêche pas des collaborations fructueuses sur le terrain. « Nous avons d’excellentes relations avec les services de l’État », assure Agnès Le Brun, maire de Morlaix et vice-présidente de l’AMF. Une question de personne et de tempérament bien sûr, mais aussi, et peut-être surtout, de « sincérité et de confiance », affirme l’élue bretonne. « Nous avons[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS