Abonné

L’AMF veut convaincre Emmanuel Macron de renoncer à imposer 10 milliards d’euros d’économies aux collectivités

Aurélien Hélias
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

L’AMF veut convaincre Emmanuel Macron de renoncer à imposer 10 milliards d’euros d’économies aux collectivités

© Lafargue Raphael/ABC/Andia.fr

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Félicitant le président pour sa réélection, l’Association des maires de France ne s’en inquiète pas moins des dix milliards d’économies qu’Emmanuel Macron veut imposer aux collectivités sur le quinquennat. Le président de l’association d’élus David Lisnard avait anticipé la réélection du chef de l’Etat en l’interpellant sur ce projet qu’il juge injuste, tant au regard du déficit de l’Etat que du rôle des collectivités dans l’investissement public.

C’est la première association d’élus à avoir réagi à l’annonce des résultats du second tour de la présidentielle dimanche 24 au soir. Adressant par communiqué ses félicitations au président de la République réélu, l’Association des maires de France (AMF) a indiqué « se tenir à la disposition du nouvel exécutif pour travailler ensemble sur toutes les questions relevant de l’organisation des pouvoirs publics, les problématiques des collectivités territoriales et du bloc communal en particulier, ainsi que sur tous les enjeux relatifs aux services publics de proximité. » Et le président (LR) de l’association d’élus, David Lisnard, et le numéro 2 (PS), André Laignel, de préconiser « un dialogue loyal et fécond avec l’Etat » qui serait favorable aux « libertés locales[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

C’est un gouvernement moins resserré qu’attendu qui a été annoncé vendredi par le secrétaire général de l’Elysée et dont la moitié était déjà présente dans le gouvernement Castex. A l’image d’un « pack »...

Attention, les inégalités « territoriales » peuvent cacher des inégalités « sociales » en santé

Attention, les inégalités « territoriales » peuvent cacher des inégalités « sociales » en santé

L’écologie, porte d’entrée des collectivités dans le programme de la « Nupes »

L’écologie, porte d’entrée des collectivités dans le programme de la « Nupes »

ZAN : qu'en pensent les élus locaux?

ZAN : qu'en pensent les élus locaux?

Plus d'articles