Abonné

L’Agence nationale de l’habitat (Anah) ravive les centres anciens

Nathalie Da Cruz
L’Agence nationale de l’habitat (Anah) ravive les centres anciens

Centre-bourg Viviers, Ardèche

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La rénovation du parc privé est la mission de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) depuis sa création en 1971. L’agence s’engage aux côtés des collectivités via des opérations programmées d’amélioration de l’habitat (Opah) pour agir sur la qualité des logements, situés notamment dans les centres anciens.

1. Des outils de revitalisation spécifiques

Qu’elles soient situées en zone urbaine ou rurale, de nombreuses collectivités sont confrontées à un parc de logements privés vacants et dégradés dans leur centre ancien, entraînant une perte de population. En partenariat avec l’Agence national de l’habitat (Anah), elles peuvent améliorer ces logements, attirer de nouveaux habitants et redynamiser leur centre.

OPAH. Outil créé en 1991, les opérations programmées d’amélioration de l’habitat, très connues des collectivités, durent cinq ans. « Elles ont quatre priorités, expose Christian Mourougane, directeur général adjoint de l’Anah : la lutte contre l’habitat insalubre, la lutte contre la précarité énergétique, le traitement des copropriétés dégradées et le maintien à domicile des personnes âgées. »
En 2002 sont nées des variantes : les Opah-renouvellement urbain (Opah-RU), destinées aux[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS