Abonné

Jean Castex dénonce une « fiscalité punitive » sur l'industrie et veut diviser par deux la CVAE

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Jean Castex dénonce une « fiscalité punitive » sur l'industrie et veut diviser par deux la CVAE

Jean Castex le 26 août devant les patrons du Medef

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Considérée par l’exécutif comme un « impôt de production » néfaste au dynamise économique et à l’investissement, la Contribution sur la valeur ajoutée des entreprises sera réduite de moitié en 2021. La contribution économique territoriale verra elle son plafond abaissé. Et le Premier ministre de promettre une compensation à hauteur pour les collectivités...

Il n’y aura donc pas que l’impôt sur les sociétés qui fera l’objet d’importantes diminutions dans la loi de finances pour 2021. Montrés du doigt depuis plusieurs mois par Bercy, tant par Bruno Le Maire que par Agnès Panier-Runacher, pour leur prétendu effet contre-productif sur le dynamise économique du pays, la Contribution sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) va voir son produit largement amputé dès l’année prochaine. Et plus précisément, divisé par deux.

C’est le Premier ministre lui-même qui en a fait l’annonce devant les patrons du Medef le 26 août à l’hippodrome de Paris-Longchamp. « Pour ne pas entraver, pour doper la production dans nos territoires, nous allons en effet baisser dès le 1er janvier prochain les impôts de production à hauteur de 10 milliards d'euros par an. Car vous le savez parfaitement, ce sont ces impôts qui pèsent sur les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS