Abonné

Investissement public local : les communes reprendront-elles le fil du cycle électoral ?

Investissement public local : les communes reprendront-elles le fil du cycle électoral ?

Gisèle Rossat-Mignod, Philippe Laurent et Antoine Homé lors de la présentation de l'analyse financière 2020 des communes et EPCI le 16 novembre à Paris

© AH

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Face à un investissement des communes et intercos historiquement en baisse pour une première année de mandat, les maires réunis en Congrès à Paris s'interrogent sur la reprise en cours : permettra-t-elle de compenser le sous-investissement de 2020 ? Eléments de réponse...

« Une année inédite ». C’est ainsi que l’AMF qualifie le niveau d’investissement de la première année du bloc communal qui a chuté de 14,5 % en 2020 par rapport à 2019, soit davantage qu’en 2014 (-12%), première année de la mandature précédente. A l’examen, ce sont essentiellement les dépenses d’équipement  qui ont diminué alors que de coutume, la première année de mandat voit un minimum de dépenses « pour financer les queues de programmes » de la mandature écoulée rappelle-t-on à l’AMF.

Ainsi, la crise n’aurait pas eu uniquement des impacts sur les recettes et dépenses de fonctionnement. « Le confinement, le décalage du deuxième tour des élections municipales, le décalage à juillet du vote des budgets et des taux expliquent les retards dans la construction des projets d’investissement », notent l’AMF et la Banque des territoires dans leur analyse financière 2020 des communes et EPCI présentée le 16 novembre au Congrès des maires à[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS