Abonné

Hausse des coûts de cantine scolaire : faut-il accéder aux demandes des délégataires ?

Isabelle Jarjaille
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Hausse des coûts de cantine scolaire : faut-il accéder aux demandes des délégataires ?

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Le Syndicat national de la restauration collective (SNRC) réclame une revalorisation des prestations de restauration scolaire, lorsque celles-ci sont déléguées à une entreprise. Mais de quelles hausses parle-t-on ? Sont-elles justifiées ? L'Association des Maires de France et celle des directeurs de la restauration invitent les élus à la prudence... Décryptage. 

Depuis le début de l'année, le Syndicat national de la restauration collective (SNRC), représentant des entreprises comme Sodexo, Elior ou Scolarest, réclame une revalorisation des prestations de ses adhérents, dans le cadre des contrats de délégation de service public passés avec les collectivités, évoquant une hausse des coûts autour de 13 %, en fin de semaine dernière dans la Gazette des communes. « Ils parlaient de 7 % en juillet, 13 % maintenant, faudrait savoir... s'agace Gilles Pérole, adjoint au maire de Mouans-Sartoux (9887 hab. Alpes-Maritimes) et co-président de la commission restauration scolaire de l'Association des Maires de France (AMF). De notre côté, on estime à environ 10 % la hausse moyenne de l'alimentation en restauration collective ». Et le maire de se livrer à un petit calcul : « Le prix de l'alimentation représente 20 à 25 % du prix global du repas. Donc[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Du robinet des ménages à l’irrigation des champs, comment éviter la panne sèche ?

Du robinet des ménages à l’irrigation des champs, comment éviter la panne sèche ?

Sécheresse récurrente, communes privées d’eau potable, changement climatique, la délégation sénatoriale à la prospective s’est penchée sur l’avenir de l’eau sous toutes ses formes. Les rapporteurs insistent sur la nécessaire...

Coupures d’électricité : les élus locaux s’inquiètent de délestages annoncés trop tardivement

Coupures d’électricité : les élus locaux s’inquiètent de délestages annoncés trop tardivement

La bonne santé financière en trompe-l’œil des petites villes

La bonne santé financière en trompe-l’œil des petites villes

La formation des élus locaux, un non-recours massif

La formation des élus locaux, un non-recours massif

Plus d'articles