Abonné

Golf : une gestion plus verte des greens pour respecter la biodiversité

Aurélien Hélias
Golf : une gestion plus verte des greens pour respecter la biodiversité

golf

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Appuyé par un diagnostic et des préconisations de l’association Bretagne vivante, le golf municipal de Saint-Sébastien-sur-Loire, situé sur un site Natura 2000, a vite adopté une gestion différenciée qui allie sport et biodiversité.

Objectifs

En bord de Loire, le golf de l’île Pinette à neuf trous comprend 22 hectares de « terrain de jeu » et trois ha d’espaces naturels. Si sa création avait suscité l’opposition des écologistes, « la ville s’efforce depuis le début en 2007 de mener une gestion écologique durable, sans produits phytosanitaires : c’était une condition liée au classement Natura 2000 », détaille Lucas Migliasso, responsable du service Espaces publics.

Diagnostic

En 2018-2019, l’association Bretagne vivante procède à un diagnostic de la faune et de la flore : 116 espèces floristiques dont trois orchidées et deux espèces rares (Avoine dorée et œnanthe fausse-pimprenelle), 33 espèces d’oiseaux dont la Chouette chevêche, 22 papillons diurnes dont les rares Flambé et Petit mars changeant... Un plan de gestion est alors établi pour préserver cette biodiversité.

Moyens engagés

La gestion différenciée s’est imposée. Sur le fairway (100 000 m), c’est-à-dire sur le parcours de golf entre les départs et[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS