Abonné

Feux verts pour l'installation des conseils municipaux... sous strictes conditions

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
10 commentaires

10 commentaires

Fernand Matias - 12/05/2020 16h:03

Bonjour Pour moi cette élection ne pas juste car beaucoup trop d'électeurs ne ce sont pas déplacer pour voter par peur du Covid 19 Je pense que l'on devrai tout annuler et recommencer des nouvelles élections plus tard quand tout sera plus calme Merci

Répondre au commentaire | Signaler un abus

jean Marie - 12/05/2020 19h:46

Bonjour, Les élections Européennes voient un taux d'abstention nettement supérieur, elles sont pourtant à chaque fois validées. Alors pourquoi faire une exception. Cordialement

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Joujou - 13/05/2020 00h:28

Bonjour, Bien qu'élu confortablement dès le 1° tour avec un taux de participation largement représentatif, je conteste moi aussi cette élection. Quel avenir pour les autres instances (CC) ou des élus non re-élus vont siéger avec de nouveau élus (parfois avec une minorité de participation). Nous sommes en train de créer des institutions boiteuses, et pour combien de temps?

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Gauclain - 13/05/2020 09h:36

Tout a fait d'accord avec vous Mr Fernand Mathias, et beaucoup de personnes veulent à nouveaux des élections pour des résultats beaucoup plus logique.Bonne journée.Loïc

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Franck LVN - 13/05/2020 14h:16

Je crois qu'il y aura de nombreux recours et quelques votes pourront être invalidés, pour ma part j'ai été élu avec une liste unique comme dans beaucoup de petites communes, je ne vois pas pourquoi il faudrait revoter. Concernant les villes où il y a ballottage, un nouveau 1er tour verrait les mêmes en ballottage, donc toujours inutile de revoter. Portez vous bien.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

bellou - 14/05/2020 08h:20

ce qui est certain c'est que le premier tour n'aurait pas dû avoir lieu. Maintenant qu'il a eu lieu et que le quorum a été atteint, je ne vois pas pourquoi on revoterait

Répondre au commentaire | Signaler un abus

FIFI48 - 14/05/2020 09h:10

Si à chaque élection, le résultat ne convient pas à certain, il fallait l'annuler, nous serions en élection permanenteSi la constitution le permet, l'élection est validée

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Bibiche - 14/05/2020 21h:29

Il y a 6 ans le taux de participation n’était pas plus élevé dans notre commune mais comme personne n’etait Vexé ça n’a posé aucun problème!!!

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Christof - 14/05/2020 22h:16

Les mauvais perdants veulent revoter cest amusant !! Vote bien organisé sans risque et procurations faciles à faire. Les réunions publiques étaient plus dangereuses que le vote.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Philippe DUFFAU - 18/05/2020 09h:31

Encore une entorse à la démocratie. Le Covid-19, les mesures de fermetures des cafés et restaurant la veille du 1er tour, ont fortement entaché la sincérité du scrutin. Une annulation des élections et un report à septembre ou octobre des deux tours auraient été plus judicieux

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Feux verts pour l'installation des conseils municipaux... sous strictes conditions

Bureau de maire et écharpe tricolore

© Adobe/ catalyseur7

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Dans son avis transmis le 8 mai à l'exécutif, le conseil scientifique Covid-19 délivre son accord pour l'installation des conseils municipaux élus dans leur totalité le 15 mars. Mais sous strictes conditions sanitaires... que le Gouvernement vient d'avaliser pour procéder au plus vite à l'installation de ces élus, entre le 23 et le 28 mai. Le détail des préconisations du conseil scientifique.

C’est un pas de plus franchi vers l’installation d’ici la fin du mois des 30 139 conseils municipaux élus dès le premier tour des élections municipales le 15 mars dernier. Alors que les 431 739 élus de ces communes rongent leur frein depuis bientôt deux mois, le conseil scientifique Covid-19 qui assiste l’exécutif dans sa politique de gestion de la crise sanitaire a transmis le 8 mai aux autorités nationales un avis favorable à l’installation de ces assemblées délibérantes. Le conseil y liste ainsi les bonnes règles sanitaires de leur tenue. Un avis qu’avait sollicité en urgence le Premier ministre Edouard Philippe devant les pressions de nombreux élus du 15 mars, impatients de débuter leur mandat.

Changer si nécessaire de lieu d'accueil

Dans ce document pas encore publié mais que Le Courrier des maires a pu consulter, le conseil scientifique[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr