Abonné

Faut-il réactiver les contrats de Cahors encadrant les dépenses de fonctionnement des collectivités ?

Pascale Tessier
Faut-il réactiver les contrats de Cahors encadrant les dépenses de fonctionnement des collectivités ?

© Adobe stock / Prostock-studio

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Le contrat de Cahors serait-il la panacée pour réduire la dette publique ? En mars 2021, le rapport Arthuis commandé par l’exécutif préconisait de les étendre à toutes les administrations publiques. Vive opposition des associations d’élus et des collectivités affirmant pouvoir maîtriser leurs dépenses de leur propre chef... Le député (Modem) Christophe Jerretie et la sénatrice (LR) Christine Lavarde en débattent. 

« Les collectivités ayant respecté cette feuille de route pourraient obtenir un bonus à l’investissement »

Christophe Jerretie, député (Modem) de Corrèze, membre de la commission des finances

« Les contrats de Cahors fixent les règles, adaptées à chaque situation, entre l’Etat et les collectivités, afin d’avoir une analyse plus crédible. J’entends les critiques des associations d’élus, mais je pense que c’est une bonne formule à conserver car, sinon, quelle autre mécanique aurions-nous ? Je suis très favorable à la contractualisation dans tous les domaines. Et il s’agit bien d’un contrat puisque les collectivités font partie de l’Etat et l’Etat agit de même avec les ministères auxquels il donne des feuilles de route.

Le contrat de Cahors est une forme de feuille de route pour les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

« On ne vend pas la mise en tourisme comme l’implantation d’une usine ! »

« On ne vend pas la mise en tourisme comme l’implantation d’une usine ! »

Alors que les touristes commencent à faire leur retour, le secteur n'a, paradoxalement, rarement eu aussi mauvaise presse ! Les controverses autour des difficultés de recrutement des saisonniers ou la surfréquentation de certains lieux...

Les quatre solutions du Conseil d'analyse économique pour réduire l’abstention galopante

Les quatre solutions du Conseil d'analyse économique pour réduire l’abstention galopante

« Le micro-ciblage électoral est devenu un incontournable de toute campagne »

« Le micro-ciblage électoral est devenu un incontournable de toute campagne »

Que vaut vraiment le Pavillon bleu hissé par 197 communes ?

Que vaut vraiment le Pavillon bleu hissé par 197 communes ?

Plus d'articles