Abonné

Face aux déserts médicaux, toute opération d’urgence se heurte à un mur

Emilie Denetre
Face aux déserts médicaux, toute opération d’urgence se heurte à un mur

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Qu'ils habitent à la campagne, dans des banlieues plus ou moins attractives et dynamiques, et maintenant des cœurs de ville, de plus en plus de Français peinent à consulter un médecin généraliste. Et la situation va empirer dans les années à venir, sans solution à court-terme réellement efficace.

La France est-elle devenue un vaste désert médical ? Si les espaces ruraux en déshérence ont été les premiers touchés par la pénurie de médecins, le manque se fait aujourd’hui ressentir jusqu'au cœur de certaines métropoles et dans leurs marges périurbaines et populaires. « Plus aucun territoire ne peut se targuer d'être épargné par la désertification médicale. 80% de l’Occitanie est en tension, y compris dans le centre-ville de Toulouse, pas seulement les quartiers populaires. Et la situation est amenée à s’empirer, redevenir comme on l’a connu en 2020 d'ici 2030 environ, et on devrait commencer à avoir une situation correcte dans une quinzaine d'années… » analyse le patron du Samu en Haute-Garonne et vice-président (PS) de la région Occitanie, Vincent Bounes.

Six millions de citoyens n’ont déjà plus de médecin traitant, porte d’entrée incontournable du système de soins français. Dans les Côtes-d’Armor, « sur le[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Engrillagement des forêts : les députés unanimes pour libérer la faune

Engrillagement des forêts : les députés unanimes pour libérer la faune

Le 6 octobre, la proposition de loi visant à limiter l’engrillagement des espaces naturels et à laisser les animaux circuler librement a été adoptée à l’unanimité, en première lecture à l’Assemblée nationale. Un moment jugé...

Elisabeth Borne promet une rallonge de 320 millions d'euros aux collectivités

Elisabeth Borne promet une rallonge de 320 millions d'euros aux collectivités

Plan de sobriété : ce qui attend les collectivités locales

Plan de sobriété : ce qui attend les collectivités locales

Consommation : ces maires soucieux de stimuler une offre plus verte, plus responsable

Consommation : ces maires soucieux de stimuler une offre plus verte, plus responsable

Plus d'articles