Abonné

Etat, collectivités : à chacun sa part pour amplifier l'exode urbain

Hugo Soutra
Etat, collectivités : à chacun sa part pour amplifier l'exode urbain

VilleMoyenne2

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les métropoles ne se videront pas automatiquement, pas plus que les centres-villes encore fragiles des agglos intermédiaires ne deviendront naturellement leur antichambre… Le chantier auquel font face les élus désirant convertir les aspirations à l’exode urbain des citadins s’avère colossal. Opérer un tel bouleversement ne sera possible que si la puissance publique – Etat, collectivités – se coordonne un minimum.

Je t'aime, moi non plus. S'il y en avait besoin, la période actuelle souligne de nouveau l'ambivalence de la relation Etat-Collectivités. La crise sanitaire et économique, succédant à la crise sociale des Gilets jaunes, a finalement convaincu le gouvernement de maintenir un œil attentionné sur les petites et moyennes centralités. La plupart des associations d'élus ont, elles, mis leurs critiques vis-à-vis de l'exécutif en sourdine, bien conscientes que l'éventuelle généralisation du télétravail ne suffirait pas, seule, à déconcentrer les métropoles.

Les représentants du bloc local savent pertinemment qu'ils auront besoin de concours extérieurs pour parvenir à leurs fins. Par exemple des départements et des régions, des agences d’urbanisme rattachées aux métropoles, voire de l'ANCT ou du Puca, pour appuyer[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS