Abonné

Epandage de pesticides : le Conseil d’Etat enterre les chartes d’engagement

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Epandage de pesticides : le Conseil d’Etat enterre les chartes d’engagement

Agriculture, épandage d'insecticides

© Adobe

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les chartes d’engagement d’utilisation s’avèrent incomplètes aux yeux de la haute juridiction administrative, car celles-ci devraient « prévoir l’information des résidents à proximité des zones d’épandage en amont de l’utilisation des pesticides » a-t-elle tranché. Et le Conseil d'Etat de retoquer d'autres dispositions prévues par l'Etat, qu'il juge trop permissives... Explications.

Nouvel épisode juridique dans la bataille que se livrent, d’un côté, associations environnementales appuyées par certains élus et agriculteurs bio et, de l’autre, chambres d’agriculture, sur l’épandage d’insecticides. Les premiers estiment le cadre juridique insuffisant, les seconds le trouvent excessif. Dans sa décision du 26 juillet, et alors qu’il avait préalablement nié toute compétence aux élus locaux pour protéger les habitants de leurs communes des pesticides, le Conseil d’Etat adopte une position plus protectrice.

S’il se félicite que « l’utilisation des pesticides a été encadrée en fonction des conditions météorologiques, ce qui est un critère pertinent » et que les « distances de sécurité [mises en place] pour les pesticides dont les effets cancérogènes, mutagènes ou toxiques sont avérés ou présumés »[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS