Abonné

Energies renouvelables : le souffle citoyen

Sylvie Luneau
Energies renouvelables : le souffle citoyen

Prête pour la transition énergétique : l’association Eoliennes en pays de Vilaine

© V. Joncheray

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Moteurs de développement pour les territoires, les énergies renouvelables (ENR) rapportent encore davantage de retombées économiques et sociales... si elles sont maîtrisées et financées par les collectivités et les habitants. Mode d'emploi.

Des projets avec une réelle gouvernance locale, souvent appelés projets citoyens, allant bien au-delà d’un simple « financement participatif » par des particuliers prêtant de l’argent via des plateformes de crowdfunding mais n’ayant aucun pouvoir de décision. Voilà ce qui fonde le principe même des projets d’énergies renouvelables (ENR) participatifs. Il n’existe pourtant pas de définition officielle de ces projets ENR, mais l’association Energie partagée a proposé quatre critères dans sa charte : ancrage local, finalité non spéculative, gouvernance démocratique, écologie. Cette association présente dans toute la France dispose d’animateurs régionaux. Soutenue par l’Ademe et les régions, elle propose un accompagnement dédié aux projets citoyens.

Si ces projets se développent bien, ils représentent encore moins de 1 % du parc électrique renouvelable en fonctionnement. Fin 2019, 111 installations ENR à gouvernance locale fonctionnaient pour 159 mégawatts (MW) installés. Si les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS