Abonné

Elections régionales, départementales, loi "4D" : Gérard Larcher met la pression sur l'exécutif

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Elections régionales, départementales, loi

Gérard Larcher, président du Sénat, lors de sa conférence de presse de rentrée le 4 septembre 2019 au Palais du Luxembourg

© Aurélien Hélias

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Lors de sa conférence de presse du jeudi 4 février, le président du Sénat a averti le gouvernement : pas question de reporter une seconde fois les élections territoriales de juin 2021. Et Gérard Larcher de tancer l'exécutif sur le projet de loi de décentralisation "4D", tant pour le retard à l'allumage du texte que pour son contenu jugé décevant.

« Nous veillerons à ce que les élections régionales et départementales se tiennent au mois de juin, comme la loi le prévoit ». A l’heure d’aborder le dossier des scrutins locaux 2021, le président du Sénat ne pouvait être plus clair. A l’image de la majorité sénatoriale qui a inscrit dans le projet de loi reportant ce double scrutin que celui-ci ne pouvait se tenir au-delà de juin, le patron de la Haute Assemblée tient à étouffer dans l’œuf toute velléité de l’exécutif de reporter une nouvelle fois ce rendez-vous électoral. « Nous avons dû confiner notre population, c’était nécessaire. Mais, le Sénat sera toujours très attentif à ce que l’on ne confine pas aussi notre démocratie. Il ne faut pas jouer avec la légitimité des exécutifs locaux, leur légitimité n’est plus à démontrer », a-t-il asséné lors de sa conférence de presse ce 4 février.

« Sauf crise[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS