Abonné

Elections départementales : prime aux sortants et percées symboliques de la droite

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Elections départementales : prime aux sortants et percées symboliques de la droite

carte-departements-france1

© Wikimedia/SuperManu

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Si le deuxième tour des départementales dimanche 27 juin, également marqué par l’abstention, a globalement fait l’affaire des exécutifs sortants, la droite peut s’enorgueillir du gain de nouveaux cantons et surtout de quelques "prises de guerre" supplémentaires par rapport à 2015, décrochant notamment deux départements historiquement à gauche.

[actualisé au 1er juillet 20h]

En 2015, une vague bleue avait fait basculer 27 départements de gauche à droite, amenant la droite et ses alliés du centre à diriger quelque 70 des 101 départements et territoires à statut particulier. Ni reflux ni nouvelle vague supplémentaire lors de ces départementales 2021 : le scrutin a globalement favorisé les exécutifs sortants, tout comme ceux des régions.

Les départements des régions Normandie, Grand Est, Hauts de France, Ile-de-France, Paca, Pays-de-la-Loire, Bourgogne Franche-Comté, restent très majoritairement à droite, voire exclusivement à droite en Centre-Val-de-Loire, Auvergne-Rhône-Alpes et Paca (le Vaucluse étant finalement resté à droite à l'image des cinq autres départements de la région).

La gauche, elle, fait le quasi grand chelem dans les départements d’Occitanie (12 départements sur 13) et fait jeu égal avec la droite dans les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS