Abonné

Déserts bancaires dans les campagnes : quel rôle pour les commerçants ?

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Déserts bancaires dans les campagnes : quel rôle pour les commerçants ?

Distributeurs de billets Dab

© Adobe/DTof Locoste

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Pour lutter contre la raréfaction des guichets bancaires, un projet de loi devrait autoriser les commerçants à distribuer de l’argent liquide. Mais cette solution du "cash back" ne satisfait ni les commerçants ni les élus des zones rurales.

«Les distributeurs automatiques de billets disparaissent des zones rurales », alerte Olivier Gaillard. Ce cri d’alarme est celui d’un député (LREM) du Gard : « La notion de rentabilité de La Poste et des établissements bancaires met à mal nos zones rurales. » D’après lui, les agences bancaires et distributeurs automatiques de billets (DAB), qui ferment à cause « de la baisse du nombre de retraits et des coûts d’entretien et de sécurité trop élevés sont souvent situés dans des villages où les commerces disparaissent et où on refuse la carte bancaire ». Il craint une augmentation de la désertification des centres-ville.

De leur côté, les banques se veulent rassurantes. « En 2017, le nombre d’agences bancaires en France est quasiment stable sur un an à 37 209 agences (- 0,1 %) », explique une source bancaire souhaitant rester anonyme. Selon les chiffres de la BCE, la diminution du nombre d’agences est moins marquée en France que dans les autres économies de la zone euro (- 2,9 % en France[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS