Abonné

Des villes moyennes de nouveau attractives… mais à repenser de A à Z

Hugo Soutra

Sujets relatifs :

, ,
Des villes moyennes de nouveau attractives… mais à repenser de A à Z

Cahors

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les maires de villes petites et moyennes dynamiques s’autorisent de nouveau à rêver d’un rééquilibrage territorial leur profitant. Mais les centres-villes ne se sont pas transformés du jour au lendemain en eldorados ! Les élus soucieux de pérenniser cet engouement concomitant à la crise sanitaire devront relever de nombreux défis – économiques, politiques, urbanistiques – pour espérer y améliorer durablement la qualité de vie.

Cadr'emploi, Familles rurales, La Fabrique de la Cité, Neoruro, Villes de France… Leurs sondages sont unanimes ! Les Français plébisciteraient les villes moyennes, pourtant promises jusqu'à peu à une lente agonie. Une part de plus en plus grande de la jeunesse diplômée comme des actifs trentenaires ou de nouveaux retraités voudraient y rester ou y revenir. Gare néanmoins aux discours incantatoires imaginant, sur cette base, un exode urbain massif.

Vers une ville « servicielle » ? 

Si les agglos de taille intermédiaire possèdent des atouts certains comparé aux grandes métropoles au bord de l’embolie, leurs fragilités n'en restent pas moins grandes… Leur regain d'attractivité, réel, ne doit pas masquer le dépeuplement de leurs cœurs de villes, la dépendance à la voiture née de l'étalement[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS