Abonné

« Député : un métier, une carrière à gérer, et une petite entreprise à mener »

mfenwick

Sujets relatifs :

, ,
« Député : un métier, une carrière à gérer, et une petite entreprise à mener »

Sébastien Michon, chercheur au CNRS, laboratoire Sage

© K.Beck/Lightmotiv

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La professionnalisation croissante de la fonction de député est indéniable, selon le chercheur au CNRS Sébastien Michon, co-auteur de "Métier : député". Au point que ni le non-cumul ni l’arrivée massive à l’Assemblée d’élus En marche ! ne devraient changer foncièrement la donne d’une filière qui fait la part belle aux permanents des partis, collaborateurs de cabinets… et actuels ou ex-élus locaux. Deuxième partie de notre entretien avec le chercheur.

Pourquoi décrire les députés comme des entrepreneurs à la tête de leur petite PME ?

Sébastien Michon : Chaque député n’est pas uniquement membre d’un groupe, mais aussi chef d’entreprise à la tête de trois à quatre collaborateurs qui travaillent sans cesse à son positionnement et à sa réélection. Le député cherche à se distinguer par ses amendements, ses propositions de loi et travaille… à le faire savoir dans sa circonscription ! Il veut se différencier : c’est cela l’individualisation progressive du métier de député, qui consiste également en une carrière à gérer et une petite entreprise à mener. De temps en temps, il n’a pas grand-chose à perdre à s’écarter du chemin majoritaire de son groupe. Pour le travail législatif, il peut[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS