Abonné

Démocratie participative : « les citoyens sont déçus de la communication à outrance »

Hugo Soutra
Démocratie participative : « les citoyens sont déçus de la communication à outrance »

VILLE DE KINGERSHEIM

© ville de Kingersheim

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Maire de Kingersheim durant plus de trente ans, Jo Spiegel (Place Publique) a passé la main en 2020. Ce qui ne l’empêche pas de continuer à s’intéresser à notre démocratie et aux enjeux politiques locaux et interpeller ses homologues élus à qui il continue de distiller ses conseils.

Auteur de « Nous avons décidé de décider ensemble » aux éditions de l’Atelier, l'ex-maire de Kingersheim demeure un fin observateur de la démocratie locale. Celui qui s’était fait remarqué par la qualité des processus participatifs mis en place dans cette banlieue de Mulhouse continue de s’attaquer au désenchantement démocratique ambiant.

Plus les élus locaux se convertissent à la dé­mocratie participative, plus ils ouvrent les institutions aux citoyens, et moins les élec­teurs se rendent aux urnes, a-t-on pu constater aux dernières élections municipales… Êtes-vous surpris par ce paradoxe apparent ?

Jo Spiegel : À force d’avoir hypertrophié la démocratie électorale sans inves­tir suffisamment la démocratie de construction, nous nous re­trouvons avec des niveaux de dé­fiance jamais atteints. Comment en vouloir aux citoyens ? Trop d’élus réduisant la question démocratique à des stratégies descendantes et jupitériennes draguent les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS