Abonné

Dark stores : les élus locaux feront-ils plier Bercy ?

Hugo Soutra
Soyez le premier à réagir

Soyez le premier à réagir

Dark stores : les élus locaux feront-ils plier Bercy ?

© Adobe Stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Un projet d’arrêté susceptible de faciliter la régularisation des dark-stores a ravivé les tensions entre maires des grandes villes – toutes couleurs politiques confondues – et gouvernement. Soucieux d'élargir la palette de choix des élus face à la prolifération actuelle du « quick commerce », France Urbaine demande à l'exécutif de prendre ses distances avec les lobbyistes du secteur de la livraison et a d'ores et déjà obtenu qu'il revoie sa copie. L’association d’élus, qui tente de faire de cette question juridico-technique un véritable « débat de société », affûte ses arguments, alors que la concertation reprendra mardi 6 septembre.

Empêtré depuis une quinzaine de jours dans une polémique dont il se serait bien passé, le gouvernement devrait bien finir par faire valoir une position claire sur le sujet brûlant des « dark stores ». Difficile, à ce stade, de prédire s’il maintiendra son arbitrage estival ou rétropédalera sous la pression des élus locaux. Mais, première déconvenue à noter, la ministre chargée des PME et du Commerce ainsi que son homologue en charge de la Ville ont d’ores et déjà accepté de remettre sur l’établi leur texte initial, rédigé de manière trop lâche, qui avait mis le feu aux poudres. Après avoir[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Franchises et succursales : comment les petites villes relèvent la tête

Il y a dix ans encore, les petites et moyennes villes apparaissaient à peine sur les cartes des réseaux de franchises ou succursalistes. Les temps ont changé et les communes n’hésitent plus à proposer des services cousus main pour se...

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

La voie vers une mobilité propre est encore semée d’obstacles

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

[Edito] Commerce : l'heure des grandes manœuvres

Action Cœur de ville : Sénat et Cour des comptes pointent une évaluation insuffisante

Action Cœur de ville : Sénat et Cour des comptes pointent une évaluation insuffisante

Plus d'articles