Abonné

Dans le parc privé, une marge de manœuvre limitée pour accéder à un logement décent

Nathalie Da Cruz

Sujets relatifs :

, ,
Dans le parc privé, une marge de manœuvre limitée pour accéder à un logement décent

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Habitat insalubre, loyer trop élevé, prix immobiliers inaccessibles, logements vacants... Les mesures de lutte contre ces dérives du privé peinent à produire leurs effets.

Le parc privé est une autre ressource ; 23 % des ménages français en sont locataires. Mais les obstacles sont là : une proportion d’habitat indigne, des loyers trop élevés par rapport aux ressources des ménages, des propriétaires exigeants sur le profil des candidats à la location… Et des logements vacants, pour une myriade de raisons : mal situés, anciens et peu attractifs, ou volontairement non mis sur le marché par leurs propriétaires. Différentes mesures ont été déployées par les gouvernements successifs pour trouver la parade. Par exemple, les « permis de louer » et « de diviser », laissés à la discrétion des collectivités, font la chasse aux « marchands de sommeil ». Pour aider les propriétaires à rénover un habitat ancien, les opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH) sont régulièrement mobilisées, bénéficiant de subventions de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) et des collectivités, soumises à des plafonds de ressources. Oui, mais… « Il y aurait intérêt à revoir à la hausse ces plafonds, trop bas pour la[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Gouvernement Borne : les territoires et l’écologie écartelés entre quatre ministères

Gouvernement Borne : les territoires et l’écologie écartelés entre quatre ministères

En plus de Matignon et de son secrétariat général à la transition écologique, pas moins de trois ministres ont en charge des portefeuilles liés aux territoires et aux transitions écologique et énergétique. Pour quelle répartition...

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

Gouvernement Borne : 27 ministres dont seulement la moitié de nouveaux visages

Mieux - surtout pas moins - d’Etat dans le système de santé rêvé des élus locaux

Mieux - surtout pas moins - d’Etat dans le système de santé rêvé des élus locaux

Attention, les inégalités « territoriales » peuvent cacher des inégalités « sociales » en santé

Attention, les inégalités « territoriales » peuvent cacher des inégalités « sociales » en santé

Plus d'articles