Abonné

"Croissance écologique", territoires et "sécurité du quotidien" : les trois priorités de Jean Castex

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,

Le Premier ministre Jean Castex fait son discours de politique générale à l'Assemblée nationale le 15 juillet 2020

© capture LCPAN

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Pour son discours de politique générale le 15 juillet, le Premier ministre s'est érigé en "maire de la Nation", revendiquant une action pragmatique et l'association des élus locaux au plan de relance du pays et à la nouvelle "croissance écologique". Davantage que la décentralisation, Jean Castex a promis la différenciation territoriale et un Etat déconcentré davantage présent. Sans oublier une justice qu'il souhaite de proximité et du quotidien, comme la sécurité. Ce qu'il faut retenir.

« Les crises ont ceci de singulier qu’elles jouent le rôle de révélateurs : quand la tempête souffle, éclatent aux yeux de tous les fragilités qu’on préférait ignorer : la crise a mis en lumière nos difficultés et nos défaillances, y compris au sein de l’appareil d’Etat ». C’est donc à la lumière de la crise sanitaire et du confinement que Jean Castex a tiré des leçons qui ont constitué le fil rouge de sa déclaration de politique générale prononcée une heure durant mercredi 15 devant les députés réunis au Palais Bourbon. Constatant « une République ébranlée », « une France des banlieues, une France rurale, une France des outre-mer, une France dite périphérique, une France de ceux qui, y compris au cœur de nos villes, n’ont[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS