Abonné

Crépy-en-Valois : premier cluster français du Covid-19 et déjà deux mois de confinement

Aurélien Hélias
Crépy-en-Valois : premier cluster français du Covid-19 et déjà deux mois de confinement

Crépy-en-Valois, Oise

© © © P.poschadel

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Dans la nuit du 25 au 26 février, un enseignant du collège Jean-de-la-Fontaine de Crépy-en-Valois décède du coronavirus à l’hôpital de la Pitié-Salpétrière à Paris. C’est la première victime française... et le début d'un confinement local deux semaines avant le reste de l'Hexagone. Récit.

Le 13 février, à 20 h 30, dernier conseil communautaire de la mandature. Dans les locaux de la Communauté de communes du Pays de Valois, où est réunie une centaine de conseillers, on trinque, on s’embrasse, on se sert la main. L’épidémie de coronavirus de Wuhan en Chine semble loin. Très loin... Quinze jours plus tard, le 27 février à 7h30, le maire de Crépy-en-Valois, Bruno Fortier reçoit un appel d’Etienne Champion, directeur général de l’ARS Hauts-de-France. Celui-ci lui annonce qu’un enseignant du collège Jean-de-la-Fontaine, habitant la commune voisine de Vaumoise, vient de mourir du Covid-19. C’est la première victime française. En début d’après-midi, une réunion de crise est organisée à la mairie avec le préfet, le sous-préfet et le directeur de l’ARS. « On m’a expliqué les mesures de contact-tracing afin d’identifier toutes les personnes ayant été en contact proche avec un cas confirmé de coronavirus », se[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS