Abonné

« Coopérative » et « continue » : les préconisations du Sénat pour dépasser la démocratie participative

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
« Coopérative » et « continue » : les préconisations du Sénat pour dépasser la démocratie participative

citoyen-participation-connectes

© Julien Eichinger - Fotolia

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Dans un rapport présenté le 23 mai, le Sénat appelle les élus à franchir une nouvelle étape dans la participation des citoyens à la décision publique, comme au choix et au suivi des projets d’équipements. Au-delà d’un manuel des outils participatifs, la Haute chambre livre ses recettes pour une coopération au long cours, à même de relégitimer les choix des élus, voire de limiter les recours qu’ils suscitent.

Installée en décembre, et 150 auditions plus tard, la mission d’information sénatoriale « Démocratie représentative, démocratie participative, démocratie paritaire : comment décider avec efficacité et légitimité en France en 2017 » a rendu son rapport.

Tirant le bilan d’une France où les décisions publiques semblent de plus en plus contestées et d’une défiance accrue des citoyens vis-à-vis de leurs représentants, le président de la mission, Henri Cabanel (Hérault, PS) et son rapporteur, le sénateur Philippe Bonnecarrère (Tarn, UDI) se sont penchés sur les moyens qui permettraient de lever les blocages susceptibles d’affecter l’essor de notre pays. « Nous aurions pu l’intituler ‘‘comment lutter contre les blocages et la défiance’’ » ironise Philippe Bonnecarrère. Car le rapport part du[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS