Abonné

Confortable sursis pour les vols intérieurs

Hugo Soutra
Confortable sursis pour les vols intérieurs

aeroport-nice

© Flickr-CC-C.Pelletier

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

En dépit de la prochaine interdiction d'une partie des trajets en avion internes à la France au profit du train, les liaisons d'aménagement du territoire (LAT) ont encore de beaux jours devant elle ! Le gouvernement et le législateur ont pris la peine d'introduire plusieurs dérogations protégeant la "liberté de commercer et de se déplacer" comme les en intimaient différents lobbies, limitant au maximum l'impact de ces restrictions sur le secteur aérien. En outre, un décret pris mi-mars vient de nouveau conforter la prise en charge financière des liaisons bénéficiant pour partie d'importantes subventions au titre de leurs obligations de services publics (OSP).

Clap de fin pour les lignes aériennes franco-françaises ? Pas toutes… et pas tout de suite.

Le projet de loi portant lutte contre le dérèglement climatique et renforcement de la résilience face à ses effets prévoit bien d’interdire l’exploitation des liaisons intérieures, en cas d’alternatives ferroviaires sans correspondance existant en moins de 2H30. Si l’article 36 du texte – inspiré de la Convention citoyenne pour le climat quoique remanié – était voté en l’état par les députés puis les sénateurs, cette limitation environnementale de la liberté commerciale[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS