Abonné

Concentration, baisse du pluralisme, moindre maillage local... Menaces sur la presse régionale

Concentration, baisse du pluralisme, moindre maillage local... Menaces sur la presse régionale

Journaux, PQR

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Les titres de PQR, qui jouissaient jusqu’à peu d’un véritable oligopole, sont contraints de se réorganiser pour tenter de faire face à leurs importantes difficultés économiques. Des restructurations qui mettent à mal la concurrence et le pluralisme de la presse dans certains territoires, et réduisent la place accordée aux petites communes. Ce qui fait craindre l’apparition de « déserts médiatiques » à certains élus de territoires semi-ruraux, pour qui la démocratie ne peut qu’en pâtir.

Lorsqu’ils dénoncent les inégalités territoriales, les élus de villages ruraux ou de petites villes ont généralement en tête la disparition des médecins, d’hôpitaux, de guichets de La Poste ou de la SNCF, voire des distributeurs bancaires. Moins la fermeture de certaines rédactions, la chute des effectifs au sein de la presse locale, le gel des recrutements de journalistes ou le non-remplacement des départs à la retraite de correspondants… Les décideurs politiques locaux vont pourtant devoir s’y faire.

De Centre-France au groupe Ebra en passant par La Dépêche du Midi ou Nice-Matin, la presse régionale (PHR, PQR) vit pourtant des temps compliqués. Tous ces journaux sont confrontés à une audience vieillissante, ainsi qu’à la chute de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS