Abonné

Communes nouvelles, une campagne électorale à part

Aurélien Hélias
Communes nouvelles, une campagne électorale à part

nuage-mots_communes-nouvelles1v2

© MF

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La grande majorité des communes nouvelles abordent leur premier scrutin municipal à cette échelle, ce qui n’est pas sans conséquence pour la composition des listes qui doivent jongler avec la parité et la représentation des communes déléguées...

C’est une première pour 98 % des 774 communes nouvelles, celles créées après les élections de 2014 : les 2 500 communes fusionnées durant le mandat accueilleront le scrutin local dans leur nouveau périmètre. Conséquence : le conseil municipal, jusque-là constitué de l’addition des conseils municipaux des communes déléguées, va subir une sacrée cure d’amaigrissement fin mars. « Nous sommes 148, nous devions normalement passer à 35, illustre Philippe Chalopin, maire de Baugé-en-Anjou, 15 communes déléguées. Finalement, nous serons 51. » Car entre-temps, la loi « Gatel » d’août 2019 a desserré l’étau devant les cris d’orfraies de maires sur la saignée dans les effectifs de conseillers municipaux : 40 % auraient « disparu » sans le texte correctif. Finalement, le nombre d’élus ne peut être inférieur au tiers du total actuel des conseillers, dans la limite de 69 élus.

Consulter notre rubrique dédiée aux communes nouvelles

Liste unique ? Un moyen de préserver la[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 4 76 65 93 78 (du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@territorial.fr