Abonné

Comment les départements ambitionnent de peser sur la présidentielle

Hugo Soutra

Sujets relatifs :

, ,
Comment les départements ambitionnent de peser sur la présidentielle

départements de France

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Après avoir fait le bilan du quinquennat, l’Assemblée des départements de France s’est projetée sur l’après-2022 lors de ses assises du 1er au 3 décembre dans l’Ain. Elus et présidents de conseils départementaux ont la ferme intention d’interpeller les prétendants à l’Elysée via une centaine de propositions. Objectif : nourrir les plateformes des candidats et les inciter à prendre position sur la place accordée aux départements dans une République davantage décentralisée. Mais il faudra finir d'accorder les positions des départements de droite et de gauche... et de Territoires Unis.

Le contexte institutionnel a changé, en cinq ans… et les ambitions de l’Assemblée des départements de France (ADF) avec ! Finis les bruits de couloirs de 2017 sur la possible suppression de tout ou partie des conseils départementaux ! La crise sanitaire et ses soubresauts économiques et sociaux sont passés par là, réaffirmant au passage l'utilité de cet échelon bicentenaire. Si bien que le nouveau président de l’ADF, François Sauvadet, compte bien jouer, en 2022, « un rôle pro-actif dans la campagne présidentielle qui se dessine. »

Pour ce faire, le bureau de l’ADF a sélectionné 102 propositions – autant que le nombre de[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS