Abonné

Comment aider les jeunes à trouver un toit

Nathalie Da Cruz

Sujets relatifs :

, ,
Comment aider les jeunes à trouver un toit

Logement des jeunes

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

La crise sanitaire a accru les difficultés d’accès au logement des 18-30 ans. En agissant avec les associations, bailleurs sociaux et agences immobilières à vocation sociale, les élus peuvent aider des étudiants, jeunes actifs et précaires à trouver un toit abordable.

Au cours du deuxième confinement de novembre 2020, nombre d’étudiants ont « lâché » leur logement près des facs pour revenir chez leurs parents, dans un espace plus grand et sans loyer à payer. Car l’épidémie a mis à mal les jobs étudiants. Inévitablement, la question du logement est devenue plus problématique encore.

Lire aussi : Les quatre scénarios des grandes villes pour accompagner la jeunesse face à la crise

On dénombre 2,7 millions d’inscrits dans l’enseignement supérieur, mais seulement 335 000 logements dédiés, dont deux tiers à caractère social. Le gouvernement a annoncé fin 2018 la construction de 60 000 logements étudiants et de 20 000 pour les jeunes actifs d’ici à 2022 . Mais déjà, on sait que ces objectifs ne seront probablement pas atteints.

Loger les étudiants en HLM n’est pas chose aisée. « Un bailleur social n’est pas outillé pour gérer des résidences avec des locations de courte durée ; il vaut mieux recourir à un gestionnaire[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS