Abonné

Comité interministériel aux ruralités : entre points d’étape et plan de relance

Aurélien Hélias

Sujets relatifs :

, ,
Comité interministériel aux ruralités : entre points d’étape et plan de relance

Village de Domme, Périgord noir

© Flickr-CC-Dynamosquito

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Le 2ème comité interministériel aux ruralités du 14 novembre a permis avant tout de faire le point sur la mise en œuvre des 181 mesures de l’Agenda rural dévoilé il y a un an. L’occasion pour le gouvernement aussi de valoriser la place des territoires ruraux dans le plan de relance et d'annoncer le recrutement par l’Etat de 800 « volontaires territoriaux » pour soutenir les collectivités rurales dans leur ingénierie.

Nommé en juillet, à la faveur de l’arrivée de Jean Castex à Matignon, le nouveau secrétaire d’État aux ruralités, Joël Giraud, est désormais le « visage » de l’agenda rural.  Sa mission est simple : « booster » la mise en œuvre des 181 mesures du plan qui visent à améliorer le quotidien (santé, éducation, mobilités, etc.) des 21 millions de Français qui vivent à la campagne. Aussi, malgré les conditions sanitaires difficiles, c’est bien en présentiel – restreint – que ce deuxième Comité interministériel aux ruralités (CIR) s’est déroulé ce samedi, le même jour que l’Assemblée générale de l’Association des maires ruraux (AMRF) qui a élu son nouveau président. Une manière de (dé)montrer que la question des ruralités est aujourd’hui traitée de façon « transversale » par les[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS