Abonné

Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

Pascale Tessier
Climat : quand la formation des élus doit faire d’urgence sa transition

© Adobe stock

Pour lire l'intégralité de cet article, testez gratuitement

le Courrier des Maires - édition Abonné

Plus soucieux de l’urgence climatique que les citoyens ne l’imaginent, les élus locaux n’ont cependant pas conscience de devoir se former sur ces sujets. Mais s’ils boudent la formation, c’est aussi parce que l’offre n’est pas en adéquation avec leurs attentes et leur agenda.

Si les risques climatiques constituent « un enjeu important » pour 76 % des Français et même « prioritaire » pour 56 %, 54 % estiment que leurs élus locaux les « sous-estiment » et 71 % qu’ils ne sont « pas assez formés » et « pas assez soutenus par l’Etat ». Cette étude réalisée en octobre par Odoxa pour le Cercle des élus locaux peut se résumer en une phrase : les citoyens ne jugent pas leurs élus assez efficaces pour être vecteurs de solutions en matière de transition écologique. Le ministre éponyme, Christophe Béchu, en a conscience puisqu’il a annoncé le 22 novembre la mise en place d’ateliers de sensibilisation et de formation à la transition écologique. Leur cible : tous les maires de France, avec l’objectif d’en f­ormer au moins 30 000.

Pas assez formés ? C’est le sentiment d’Etienne Langereau, maire (UDI) de Montrouge (Hauts-de-Seine) et cofondateur du Cercle des élus locaux – à la fois laboratoire d’idées et centre de formation[…]

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous

Déjà abonné ?

Mot de passe perdu

Pas encore abonné ?

Besoin d’aide pour vous connecter ?

Contactez-nous au +33 1 79 06 70 00 (du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30)
ou à l’adresse suivante : abonnement@groupemoniteur.fr

FORMATIONS

Nous vous recommandons

Patrice Bessac, l’activiste à la mairie

Patrice Bessac, l’activiste à la mairie

« J’appartiens à une tradition politique qui considère qu’on est là pour donner une voix aux combats de ceux qui n’ont pas accès à la parole » aime à dire l'édile PCF de Montreuil, Patrice Bessac. Portrait d'un maire qui a...

Cybersécurité : « Il reste beaucoup à faire dans les collectivités locales »

Cybersécurité : « Il reste beaucoup à faire dans les collectivités locales »

Un trophée à 1 000 euros par habitant, le prix de la « France moche »

Un trophée à 1 000 euros par habitant, le prix de la « France moche »

La formation des élus locaux, un non-recours massif

La formation des élus locaux, un non-recours massif

Plus d'articles